0

Comment les femmes féministes aiment-elles le sexe BDSM ?

Une féministe est sensée défendre la position faible de la femme face aux hommes. Mais, c’est tout autre chose quand on parle de BDSM. Pourtant il semble qu’il n’y ait qu’un pas entre celui-ci et la violence masculine. C’est pourquoi nous allons voir plus en détail comment les femmes féministes aiment le sexe BDSM.

BDSM et oppression : deux mondes différents

Le sexe BDSM et l’oppression sont finalement très différents l’un de l’autre. Ce sont deux mondes qui aux premiers abords se ressemblent. Néanmoins, l’un donne du plaisir et l’autre détruit. Plusieurs féministes confient aimer cette pratique sexuelle. En fait, c’est la seule occasion où elles aiment se faire dominer par un homme.

La raison pour laquelle le BDSM n’est pas considéré comme une violence envers les femmes c’est que tout est consenti. Avant de commencer les ébats, les deux partenaires se mettent d’accord sur le déroulement. Ce qui revient à dire que chacun a son mot à dire. Ce qui est loin d’être le cas pour l’oppression.

Cela dépend du degré de féminisme

Certaines femmes féministes n’apprécient pas l’image que donne le BDSM des femmes. Elles jugent cela dégradant. Cependant, elle considère le sexe tout court comme un moyen de salir les femmes. Elles refusent que le corps féminin soit considéré comme un objet sexuel.

Souvent, ce sont les femmes qui atteignent un degré de féminisme élevé qui n’apprécient pas le BDSM. Simple pratique sexuelle ou non, cela révèle pour elle d’un manque de respect envers les femmes et la cause qu’elles défendent.

Une pratique sexuelle comme une autre

La réalité c’est que la majorité des femmes féministes considèrent le BDSM comme une simple pratique sexuelle. Pour elles, il est comparable à une levrette, à une sodomie ou à une fellation. C’est pourquoi une femme peut être féministe tout en aimant le BDSM.

Carey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *